• Rêveries d’un promeneur solitaire, promenade sur les Promenades de Condom du 28 juin

    Publié le

    Notre ami continue ses promenades et continue de nous envoyer ses carnets de voyage. Ce mardi- là, il avait une question en tête – l’aspect sanitaire des arbres – … Autour de 18 heures, il est donc aller sur les Promenades pour voir les arbres… enfin plutôt pour les examiner et voici ses réflexions sur leur aspect sanitaire.

    Quand on veut abattre son chien, on dit qu’il a la rage

    Dans les « milieux bien informés » de la mairie de Condom on entend souvent le discours : les arbres des promenades, ils sont tous malades (sous-entendu si on les abat, ce n’est pas grave)

    Je me suis donc rendu au chevet de ces « grands malades ».

    Je ne prétends pas être un « docteur es arbres », j’observe seulement.

     

    DSCN3638 - copieExcepté le platane dont l’état est effectivement inquiétant, je n’ai rien vu de spectaculaire…

     

    DSCN3634 - copie DSCN3626 - copie

     

     

    Les arbres ne seraient-ils pas plutôt malades des maltraitances occasionnées par les hommes ?

     

    DSCN3624 - copieDSCN3637 - copieDSCN3639 - copieDSCN3640 - copie

     

    Pancarte clouée dans le tronc, bitume jusqu’au ras du tronc, taille épuisante pour limiter la chute des feuilles qui coûtent cher en ramassage (paroles véridiques) : voilà quel est le lot de nos …malades.

    Il faudrait peut-être tordre le cou à ces propos tendancieux par une véritable expertise indépendante.

    Rappelons-nous le vieil adage populaire : Quand on veut abattre son chien, on dit qu’il a la rage !!!!