• Un livre en anglais : Urban Forests

    Publié le par dans Actualités/Pour approfondir |

    Article paru dans TIME MAGAZINE du 3 octobre 2016 dans la rubrique « Un livre en bref »

     

    « POURQUOI IL FAUT DAVANTAGE D’ARBRES DANS LES GRANDES VILLES.

    Nous savons toutes et tous que les arbres peuvent rendre les rues plus attrayantes. Mais dans son nouveau livre, Urban Forests (Forêts urbaines) Jill Jonnes montre combien, par dessus le marché, ils les rendent plus sûres.

    Pendant les grosses tempêtes, les arbres sont capables d’ absorber une grande quantité d’eau de pluie ce qui est çà de moins pour les égouts et évite les inondations.

    Elle écrit  qu’ils fonctionnent aussi comme des « climatiseurs naturels »,  dissipant l’humidité de l’air, ce qui rafraîchit les grandes villes pendant les vagues de chaleur – économisant des millions de dollars en coûts énergétiques.

    Des études montrent que davantage d’arbres décourage même la criminalité ; ils rendent le voisinage plus agréable, ce qui en retour incite les résidents (lire : les témoins potentiels) à passer du temps au dehors. Il n’est donc pas étonnant que des grandes villes comme New York, Denver et Sacramento aient déjà largement investi dans des plantations urbaines.

    C’est pourquoi Jonnes affirme que d’autres grandes villes devraient suivre leur initiative. Le temps est venu, écrit-elle, « de se mettre très sérieusement à créer les plus luxuriantes voûtes d’arbres que nous pouvons obtenir ».

    SARAH BEGLEY

    Urban forests, Jill Jonnes

    urban-forests-text