• Gers – Lectoure, la Promenade du Bastion après restauration

    Publié le

    Un ami des Promenades nous transmet le petit reportage suivant qu’il a réalisé suite à une visite à Lectoure pendant les vacances de Noël.

    Merci à lui.

    ******************

    Quand on arrive, on tombe de suite sur un panneau.

    DSCN3395

    1) L’Histoire

    La promenade du bastion a été construite dans la deuxième moitié du XVIII siècle sur l’esplanade du bastion construit au XV siècle devenu inutile et insalubre, elle est le pendant populaire du jardin de l’évêché de l’autre côté de la rue : mêmes fonctionnalités, même orientation, mêmes solutions.

    2) Analyse structurelle

    Les alignements d’arbres guidant vers le clou du spectacle : l’un des plus jolis panoramas urbains sur les Pyrénées qui prolonge l’esplanade.

    DSCN3396

    Les anciens arbres ont été abattus par la tempête de janvier 2009. La replantation a été réalisée dans le même esprit en utilisant des plants de marronniers déjà impressionnants.

    Les murets, dont la maçonnerie est en bon état, protègent l’entrée de tous véhicules du côté de la rue. Le sol est en « terre »permettant un usage piétonnier agréable aux pieds.

    DSCN3391

    Un kiosque à musique et une guinguette permettent de créer de l’ambiance. Quelques bancs disséminés çà et là invitent le promeneur au repos. Un éclairage public permet l’utilisation nocturne.

    DSCN3388

    Coté est, en arrivant d’Agen, la vue est guidée par un ensemble escalier permettant de rejoindre la statue du plus illustre enfant du pays : Jean LANNES, maréchal de France.

    DSCN3397

    Sur l’un des parkings décalés on sent là aussi l’attention porté à l’agrément du piéton ainsi qu’à sa sécurité.

    3) Les arbres

    Pourquoi replanter des marronniers ?

    En examinant les arbres existants deux éléments sont très visibles :

    * la taille, le port majestueux des arbres la met valeur.

    * la protection : pas de bitume étouffant le pied des arbres et beaucoup de solutions possibles.

    4) Synthèse :

    Une promenade construit au XVIII siècle, une esplanade ouvrant sur le paysage, des murets de protection, des alignements d’arbres, un escalier permettant d’accéder à un monument coté route d’Agen, un kiosque à musique… on pourrait se croire sur les Promenades à Condom. Quand on ouvre les yeux on a vite compris qu’on n’est pas sur les Promenades de Condom.(NDLR les Promenades de Condom – et le double alignement d’arbres – sont menacées par le projet de la mairie et de la communauté de communes)